La consultation philosophique : pour répondre

(enfin) à ses questions et clarifier ses pensées

Finalité de la consultation

La consultation philosophique propose à tout un chacun d’user de sa raison pour :

  • chercher la vérité ;
  • répondre à ses questions ;
  • clarifier ses pensées.

Il s’agit donc de pratiquer la philosophie, c’est-à-dire chercher la sagesse et la vérité par l’usage de la parole rationnelle.


Comment se déroule une consultation ?

Les séances se déroulent de préférence dans mon cabinet, à Bruxelles ou à Liège.

Un modèle : Socrate

Dans l’histoire de la philosophie, Socrate apparaît comme un personnage exceptionnel à plus d’un titre. Considéré comme le véritable fondateur de la Philosophie, maître de l’illustre Platon, nous ne possédons pourtant aucun écrit de sa main.

Grâce aux dialogues de Platon, nous pouvons pourtant découvrir Socrate arpentant les rues de la Cité d’Athènes, interpellant les passants sur leurs conceptions des choses.


Une méthode : le dialogue socratique.

Loin des abstractions vides et autres digressions philosophiques éthérées, le dispositif socratique est essentiellement pratique, efficace et concret.

En clair, il traite vos questions pour découvrir vos réponses.

Les outils engagés dans le dispositif sont la logique, la raison, l’examen libre et méthodique des présupposés et des implications de vos représentations.

Partant de votre interrogation, le philosophe-praticien ne répondra pas par une réponse, mais par d’autres questions.

Suivant un processus dialectique, ces nouvelles questions, précises et articulées, vous permettront de développer rationnellement vos idées et de clarifier votre conception des choses.

En une seule séance, vous réussirez ainsi à faire enfin émerger les réponses enfouies en vous.

La seule condition requise, pour participer à une séance, est d’avoir une question. C’est de cette question que nous partirons pour cheminer ensemble vers sa résolution.


A qui s’adressent les séances ?

Public : Toute personne adulte désirant répondre rationnellement aux questions qu’elle se pose.

Les questions abordées en séances portent notamment sur les thèmes suivants :

  • L’existence
  • Le sens de la vie
  • Le travail
  • L’amour, le couple
  • L’amitié
  • Le bonheur
  • La justice
  • Les valeurs éthiques et morales
  • La religion
  • Le bien
  • La mort
  • L’action

Prérequis : Aucune connaissance préalable n’est nécessaire. Le but n’est pas d’étaler un savoir, mais de réfléchir avec ses mots, en partant de sa pensée.


En pratique

Les entretiens philosophiques se donnent sur rendez-vous.

Lieu des séances :

  •  Cabinet de Bruxelles ;
  •  Cabinet de Liège ;
  •  En visioconférence.

Durée d’une séance : 50 minutes.

Tarif : 65 euros.

Le prix ne doit pas être un frein. N’hésitez pas à me contacter pour trouver un arrangement.

Nombre de séances nécessaire : Liberté est laissée au philosophant concernant le nombre de séances. Ce nombre dépend surtout des questions à traiter. À court ou moyen terme, le but est en tout cas toujours le même : pouvoir se passer du philosophe en étant capable d’avancer de manière autonome dans sa réflexion philosophique grâce aux outils transmis durant les entretiens.


Ce que la consultation philosophique est

  • Une recherche de vérité.
  • Une pratique permettant de répondre effectivement à ses questions.
  • Un exercice philosophique et existentiel visant une meilleure compréhension du monde et de soi-même, l’épanouissement de sa pensée et de son existence.
  • Un apprentissage à devenir philosophe, puisque la consultation vous entraîne à penser rationnellement et par vous-même en pratiquant directement la pensée rationnelle, logique et dialogique.
  • La possibilité offerte de développer sa propre pensée, son propre système philosophique.

Ce que la consultation philosophique n’est pas

  • Une alternative à la médecine, et ne remplace pas une visite chez le médecin.
  • Une psychothérapie, car le but essentiel de la consultation philosophique, sa motivation principale, n’est pas de l’ordre de la santé, à savoir la guérison d’une souffrance psychique individuelle, mais de l’ordre de la connaissance, à savoir la découverte et la formulation des réponses aux grandes et petites questions sur l’existence.

D’un point de vue philosophique, il est néanmoins évident que l’avancement dans la recherche de vérité et de réponses au moyen de la pratique philosophique rapproche celui qui philosophe du bonheur et du plein épanouissement de soi. A ce sujet, on pourra se référer notamment à Spinoza, Wittgenstein, Hadot, Platon, Aristote, Épicure et bien d’autres. Il n’est donc pas étonnant, qu’entre autres courants, la psychologie cognitiviste s’inspire de la philosophie en l’utilisant à d’autres fins que philosophiques [Il apparaît en effet que la question de la vérité des « représentations du patient » ne constitue pas l’intérêt principal de la psychologie. D’ailleurs, si cela était, les psychologues se transformeraient de fait en philosophes, ce qui poserait évidemment un certain nombre de problèmes vis-à-vis des patients en attente d’un traitement].

  • Un cours théorique de philosophie.
  • Un système religieux ou dogmatique.
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close